Accueil > Les croyances commençant par A > La croyance en abeilles

La croyance relative à Abeilles


C'était l'opinion de quelques démonographes que si une sorcière, avant d'être prise, avait mangé la reine d'un essaim d'abeilles, ce cordial lui donnait la force de supporter la torture sans confesser. Mais cette découverte n'a pas fait principe.


Le pouvoir des abeilles en Bretagne

Dans certains cantons de la Bretagne, on prétend à que les abeilles sont sensibles aux plaisirs comme aux peines de leurs maîtres, et qu'elles ne réussissent point si on néglige de leur faire part des événements qui intéressent la maison. Ceux qui ont cette croyance ne manquent pas d'attacher à leurs ruches un morceau d'étoffe noire lorsqu'il y a une mort chez eux, et un morceau d'étoffe rouge lorsqu'il y a un mariage ou toute autre fête.


La croyance des Circassiens

Les Circassiens, dans leur religion mêlée de christianisme, de mahométisme et d'idolâtrie, honorent la mère de Dieu sous le nom de Mérième ou de Melissa. Ils la regardent comme la patronne des abeilles, dont elle sauva la race en conservant l'une d'elles dans sa manche alors que le tonnerre menaçait d'exterminer tous les insectes. Les revenus que les Circassiens tirent de leurs ruches expliquent leur reconnaissance pour le bienfait qui les leur a conservées.


La légende des abeilles en Irlande

Solin a écrit que les abeilles ne peuvent pas vivre en Irlande, que celles qu'on y amène y meurent tout à coup, et que si l'on porte de la terre de cette île dans un autre pays, et qu'on la répande autour des ruches, les abeilles sont forcées d'abandonner la place, parce que cette terre leur est mortelle. On lit aussi cela dans les Origines d'Isidore.
« Faut-il examiner, ajoute le père Lebrun, d'où peut venir celte malignité de la terre d'Irlande? Non, car il suffit de dire que c'est une fable, et qu'on trouve en Irlande beaucoup d'abeilles. »

Autres croyances :