Accueil > Les croyances commençant par A > La croyance en alchindus

La croyance relative à Alchindus



Un magicien ou un écrivain superstitieux

Alchindus, que Wiérus met au nombre des magiciens, mais que Delrio se contente de ranger parmi les écrivains superstitieux, était un médecin arabe du XIe siècle, qui employait comme remède des paroles charmées et des combinaisons de chiffres.
Les démonologues l'ont déclaré suppôt du diable à cause de son livre intitulé Théorie des arts magiques, qu'ils n'ont point lu. Car Jean Pic de la Mirandole dit qu'il ne connaît que trois hommes qui se soient occupés de la magie naturelle et permise:

  • Alchindus
  • Roger Bacon
  • Guillaume de Paris

ALchindus était simplement un peu physicien dans des temps d'ignorance. A son nom arabe, Alcendi, qu'on a latinisé, quelques-uns ajoutent le prénom de Jacques. Mais on croit qu'il était mahométan.


Les critiques envers Alchindus

On reproche à Alchindus d'avoir écrit des absurdités. Par exemple, il croit expliquer les songes en disant qu'ils sont l'ouvrage des esprits élémentaires qui se montrent à nous dans le sommeil et nous représentent diverses actions fantastiques, comme des acteurs qui jouent la comédie devant le public.

Autres croyances :