Accueil > Les croyances commençant par A > La croyance en arignote

La croyance relative à Arignote



Agrignote contre le spectre

Lucien conte qu'à Corinthe, dans le quartier de Cranaiis, personne n'osait habiter une maison qui était visitée d'un spectre. Un certain Arignote, s'étant muni de livres magiques égyptiens, s'enferma dans cette maison pour y passer la nuit, et se mit à lire tranquillement dans la cour. Le spectre parut bientôt pour effrayer Arignote. Il prit d'abord la figure d'un chien, ensuite celles d'un taureau et d'un lion. Mais, sans se troubler, Arignote prononça dans ses livres des conjurations qui obligèrent le fantôme à se retirer dans un coin de la cour, où il disparut. Le lendemain on creusa à l'endroit où le spectre s'était enfoncé. On y trouva un squelette auquel on donna la sépulture, et rien ne parut plus dans la maison.
Cette anecdote n'est autre chose que l'aventure d'Athénodore, que Lucien avait lue dans Pline, et qu'il accommode à sa manière pour divertir ses lecteurs.

Autres croyances :