Accueil > Les croyances commençant par A > La croyance en athénodore

La croyance relative à Athénodore



La maison hantée d'Athénodore

Athénodore est un philosophe stoïcien du siècle d'Auguste. On conte qu'il y avait, à Athènes, une fort belle maison où personne n'osait demeurer, à cause d'un spectre qui s'y montrait la nuit. Athénodore, étant arrivé dans cette ville, ne s'effraya point de ce qu'on disait de la maison décriée, et l'acheta.
La première nuit qu'il y passa, étant occupé à écrire, il entendit tout à coup un bruit de chaînes, et il aperçut un vieillard hideux, chargé de fers, qui s'approchait de lui à pas lents. Il continua d'écrire. Le spectre l'appelant du doigt, lui fit signe de le suivre. Athénodore répondit à l'esprit, par un autre signe, qu'il le priait d'attendre, et continua son travail. Mais le spectre fit retentir ses chaînes à ses oreilles, et l'obséda tellement que le philosophe, fatigué, se détermina à voir l'aventure. Il marcha avec le fantôme, qui disparut dans un coin de la cour. Athénodore étonné arracha une poignée de gazon pour reconnaître le lieu, rentra dans sa chambre, et le lendemain il fit part aux magistrats de ce qui lui était arrivé.
On fouilla dans l'endroit indiqué. On trouva les os d'un cadavre avec des chaînes. On lui rendit les honneurs de la sépulture, et dès ce moment, ajoute-t-on, la maison fut tranquille

Autres croyances :