Accueil > Les croyances commençant par B > La croyance en blasphème

La croyance relative à Blasphème


Souvent il est arrivé malheur aux gens grossiers qui blasphémaient. On en a vu, dans des accès de colère, mourir subitement. Étaient-ils étouffés par la fureur? ou frappés d'un coup d'apoplexie? ou châtiés par une puissance suprême? ou, comme on l'a dit quelquefois, étranglés par le diable?


Des anecdotes sur le blasphème

Torquemada parle, dans la troisième journée de son Examéron, d'un blasphémateur qui fut tué un jour par le tonnerre. Et l'on reconnut avec stupeur que la foudre lui avait arraché la langue. Si c'est un hasard, il est singulier.
Monstrelet conte, dans le tome II de ses histoires, qu'un bourgeois de Paris, plaidant au palais, reniait Dieu, lorqu'une pierre tomba de la voûte et, sans blesser personne, mit en fuite les juges, les plaideurs et l'audience. C'est encore un hasard bizarre. Au reste, le blasphème a toujours été en horreur.

Autres croyances :