Accueil > Les croyances commençant par B > La croyance en bourignon

La croyance relative à Bourignon



Une visionnaire du XVIIe siècle

Antoinette Bourignon est une visionnaire, née à Lille en 1616, morte en 1680 dans la Frise. Elle était si laide, qu'à sa naissance on hésita si on ne l'étoufferait pas comme un monstre. Elle se consola de l'aversion qu'elle inspirait par la lecture mal digérée de livres qui enflammèrent son imagination vive et ardente. Elle eut des visions et des extases.
A 20 ans, comme elle était riche, il se trouva un homme qui voulut bien l'épouser, mais au moment d'aller à l'autel, elle s'enfuit déguisée en garçon. Elle voyait partout des démons et des magiciens. Elle parcourut la Hollande et fréquenta les hérétiques, les rabbins, les sorciers, car il y avait alors à Amsterdam des sorciers de profession.


Les œuvres de Bourignon

Ses nombreux ouvrages, qui furent tous imprimés sous ses yeux, en français, en flamand et en allemand, combattent tout culte extérieur et toute liturgie, en faveur d'une perfection mystique inadmissible. Les plus célèbres de ses écrit sont Le traité du Nouveau Ciel et du règne de l'Antéchrist, et son livre de l'Aveuglement de hommes et de la lumière née en ténèbres.

Autres croyances :