La croyance relative à Calcerand-Rochez


La vision de Calcerand-Rochez

Pendant que Hugues de Moncade était vice-roi de Sicile, pour le roi Ferdinand d'Aragon, un gentilhomme espagnol, nommé Calcerand-Rochez, eut une vision.
Sa maison était située près du port de Palerme. Une nuit qu'il ne dormait pas, il crut entendre des hommes qui cheminaient et faisaient grand bruit dans sa basse-cour. Il se leva, ouvrit la fenêtre et vit, à la clarté du crépuscule, des soldats et des gens de pied en bon ordre, suivis de piqueurs. Après eux, venaient des gens de cheval divisés en escadrons, se dirigeant vers la maison du vice-roi.
Le lendemain, Calcerand conta le tout à Moncade, qui n'en tint compte. Cependant, peu après, le roi Ferdinand mourut, et ceux de Palerme se révoltèrent. Cette sédition, dont la vision susdite donnait clair présage, ne fut apaisée que par les soins de Charles d'Autriche (Charles-Quint).

Utilisation des cookies

1001croyances et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.



 

Sans publicité, 1001croyances ne peut pas exister.Sans revenus publicitaires, 1001croyances ne peuvent pas exister. Vous avez choisi de refuser les cookies, notamment ceux nécessaires à la personnalisation des publicités.

L'accès au contenu du site est donc limité. Merci de votre compréhension.