Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en cambions

La croyance relative à Cambions



Les enfants des démons

Les cambions sont les enfants des démons. De L'Ancre et Bodin pensent que les démons incubes peuvent s'unir aux démons succubes, et qu'il naît de leur commerce des enfants hideux qu'on nomme cambions, lesquels sont beaucoup plus pesants que les autres, avalent tout sans en être plus gras, et tariraient trois nourrices, qu'ils n'en profiteraient pas mieux.
Luther, qui était très superstitieux, dit dans ses Colloques que ces enfants-là ne vivent que sept ans. Il raconte qu'il en vit un qui criait dès qu'on le touchait, et qui ne riait que quand il arrivait dans la maison quelque chose de sinistre.


L'histoire du cavalier et du cambion

Maïole rapporte qu'un mendiant galicien excitait la pitié publique avec un cambion; qu'un jour un cavalier, voyant ce gueux très embarrassé pour passer un fleuve, prit, par compassion, le petit enfant sur son cheval, mais qu'il était si lourd que le cheval pliait sous le poids. Peu de temps après, le mendiant, étant pris, avoua que c'était un petit de démon qu'il portait ainsi, et que cet affreux marmot, depuis qu'il le traînait avec lui, avait toujours agi de telle sorte que personne ne lui refusait l'aumône.

Autres croyances :