Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en catalde

La croyance relative à Catalde



Les apparitions du spectre de Catalde

Catalde était un évêque de Tarente au VIe siècle. Mille ans après sa mort, on raconte qu'il se montra une nuit, en vision, à un jeune Tarentin du XVIe siècle, et le chargea de creuser en un lieu qu'il lui désigna, où il avait caché et enterré un livre écrit de sa main pendant qu'il était au monde, lui disant qu'incontinent, qu'il aurait recouvré ce livre, il ne manquât point de le faire tenir à Ferdinand, roi d'Aragon et de Naples, qui régnait alors.
Le jeune enfant n'ajouta point de foi d'abord à cette vision, quoique Catalde lui apparût presque tous les jours pour l'exhorter à faire ce qu'il lui avait ordonné. Enfin, un matin avant le jour, comme il faisait, sa prière, il aperçut Catalde en habit épiscopal, lequel lui dit, avec une contenance sévère: « Tu n'as pas tenu compte de chercher le livre que je l'avais enseigné et de l'envoyer au roi Ferdinand. Sois assuré, cette fois pour toutes, que si tu n'exécutes ce que je t'ai commandé, il t'en adviendra mal. »


La découverte des prophéties sur le royaume de Naples

L'enfant, intimidé de ces menaces, publia sa vision à tout le monde. Le peuple ému s'assembla pour l'accompagner au lieu marqué. On y arriva, on creusa la terre. On trouva un petit coffre de plomb si bien clos et cimenté que l'air n'y pouvait pénétrer, et au fond du coffre se vit le livre où toutes les misères qui devaient arriver au royaume de Naples, au roi Ferdinand et à ses enfants, étaient décrites en forme de prophétie, lesquelles ont eu lieu.
Car Ferdinand fut tué au premier conflit. Son fils Alphonse, à peine maître du trône, fut mis en déroule par ses ennemis, et mourut en exil. Ferdinand, le puîné, périt misérablement à la fleur de son âge, accablé de guerres, et Frédéric, petit-fils du défunt Ferdinand, vit brûler, saccager et ruiner son pays.

Autres croyances :