Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en cham

La croyance relative à Cham



L'inventeur de la magie noire

Cham est le troisième fils de Noé, inventeur ou conservateur de la magie noire. Il perfectionna les divinations et les sciences superstitieuses. Cecco d'Ascoli dit, dans son Commentaire sur la Sphère de Sacrobosco, avoir vu un livre de magie composé par Cham, et contenant les Eléments et la pratique de la nécromancie.
Il enseigna cette science redoutable à son fils Misraïm, qui, pour les merveilles qu'il faisait, fut appelé Zoroastre, et composa, sur cet art diabolique, cent mille vers, selon Suidas, et trois cent mille, selon d'autres. Les monstruosités de Cham lui attirèrent, dit-on, un châtiment terrible. Il fut emporté par le diable à la vue de ses disciples.


Les questionnements sur l'identité de Cham

Bérose prétend que Cham est le même que Zoroastre. Annius de Viterbe, dans ses notes au texte supposé de cet écrivain, pense que Cham pourrait bien être le type du Pan des anciens païens. Kircher dit que c'est leur Saturne et leur Osiris. D'autres prétendent que c'est lui qui fut adoré sous le nom de Jupiter Ammon.
On dit encore que Cham a inventé l'alchimie, et qu'il avait laissé une prophétie dont l'hérétique Isidore se servait pour faire des prosélytes. Nous ne la connaissons pas autrement que par un passage de Sand, qui dit que Cham, dans cette prophétie, annonçait l'immortalité de l'âme.

Autres croyances :