Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en cloche

La croyance relative à Cloche



Le début des cloches

Les anciens connaissaient les cloches, dont on attribue l'invention aux Égyptiens. Elles étaient connues à Athènes et chez les Romains. Les musulmans n'ont point de cloches dans leurs minarets. Ils croient que le son des cloches effraierait les âmes des bienheureux dans le paradis.
Les cloches ne furent généralement en usage, dans les églises chrétiennes, que vers le VIIe siècle. On voit, dans Alcuin, que la cérémonie du baptême qui les consacre avait lieu déjà du temps de Charlemagne.


Les cloches et le diable

C'est, dit-on, parce qu'elles sont baptisées que les cloches sont odieuses à Satan. On assure que quand le diable porte ses suppôts au sabbat, il est forcé de les laisser tomber s'il entend le son des cloches.
Torquemada raconte, dans son Hexaméron, qu'une trois revenant du sabbat, portée dans les airs par l'esprit malin, entendit la cloche qui sonnait l'Angelus. Aussitôt le diable l'ayant lâchée, elle tomba dans une haie d'épines au bord d'une rivière. Elle aperçut un jeune homme à qui elle demanda secours, et qui, à force de prières, se décida à la reconduire en sa maison. Il la pressa tellement de lui avouer les circonstances de son aventure qu'elle la lui apprit. Elle lui fit ensuite de petits présents, pour l'engager à ne rien dire. Mais la chose ne manqua pourtant pas de se répandre.


Les cloches contre les tempêtes et l'orage

On croit, dans quelques contrées, que c'est le diable qui excite les tempêtes, et que, par ainsi, les cloches conjurent les orages. Les paysans sonnent donc les cloches dès qu'ils entendent le tonnerre, ce qui maintenant est reconnu pour une imprudence.
Citons à ce sujet un fait consigné dans les Mémoires de l'Académie des sciences: « En 1718, le 15 août, un vaste orage s'étendit sur la Basse-Bretagne: le tonnerre tomba sur vingts-quatre églises situées entre Landernau et Saint-Pol-de-Léon. C'était précisément celles où l'on sonnait pour écarter la foudre. Celles où l'on ne sonna pas furent épargnées. »
Salgues pense cependant que le son des cloches n'attire pas le tonnerre, parce que leur mouvement a peu d'intensité, mais le bruit seul agite l'air avec violence, et le son du tambour sur un lieu élevé ferait peut-être le même effet d'attirer la foudre. On a cru encore, dans certains pays, qu'on se mettait à l'abri de toute atteinte des orages en portant sur soi un morceau de la corde attachée à la cloche au moment de son baptême.


La Cloche du Diable

Il nous reste à dire un mot de la Cloche du Diable. Dusaulx visitant les Pyrénées à pied, son guide, qui était un franc montagnard, le conduisit dans un marécage, comme pour lui montrer quelque chose de curieux. Il prétendit qu'une cloche avait jadis été enfoncée dans cet endroit; que cent ans après, le diable, à qui appartenaient alors tous les métaux souterrains, s'était emparé de cette cloche, et qu'un pâtre depuis peu de temps l'avait entendu sonner pendant la nuit de Noël dans l'intérieur de la montagne.
« — Fort bien, dit Dusaulx, ce qu'on a pris pour le son d'une cloche ne viendrait-il pas plutôt des eaux souterraines qui s'engouffrent dans quelque cavité?
— Oh! que non » répliqua le guide.


Quelques cloches célèbres

Il y a des cloches célèbres. On respecte beaucoup, dans les Pyrénées, la cloche de la vallée. On lui donne toutes sortes d'origines merveilleuses: la plus commune, c'est qu'elle a été fondue par les anges. On l'entend, ou peut-être on croit l'entendre quelquefois, mais on ne sait pas où elle est suspendue. C'est cette cloche qui doit, à ce que disent les montagnards, réveiller leurs patriarches endormis dans les creux des rochers, et appeler les hommes au dernier jugement.
Lorsque Ferdinand-le-Catholique fut attaqué de la maladie dont il mourut, la fameuse cloche de la Villela (qui a dix brasses détour) sonna, dit-on, d'elle-même; ce qui arrive quand l'Espagne est menacée de quelque malheur. On publia aussitôt qu'elle annonçait la mort du roi, qui mourut effectivement peu après.

Autres croyances :