Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en coclès

La croyance relative à Coclès



Un astrologue du XVIe siècle

Barthélémy Coclès est un chiromancien du XVIe siècle. Il avait aussi des connaissances en astrologie et en physiognomonie. Il prédit à Luc Gauric, célèbre astrologue du même temps, qu'il subirait injustement une peine douloureuse et infamante, et Luc Gauric fut en effet condamné au supplice de l'estrapade par Jean Bentivoglio, tyran de Bologne, dont il avait pronostiqué l'expulsion prochaine.
Coclès prophétisa qu'il serait lui-même assassiné, et périrait d'un coup sur la tête. Son horoscope s'accomplit ponctuellement, car Hermès de Bentivoglio, fils du tyran, ayant appris qu'il se mêlait aussi de prédire sa chute, le fit assassiner par un brigand nommé Caponi, le 24 septembre 1504. On assure même que, connaissant le sort qui le menaçait, il portait depuis quelque temps une calotte de fer, et qu'il ne sortait qu'armé d'une épée à deux mains. On dit encore que celui qui devait l'assassiner étant venu le consulter peu auparavant, il lui prédit qu'avant vingt-quatre heures il se rendrait coupable d'un meurtre.
Il est probable que ces prophéties n'ont été faites qu'après coup.
Par ailleurs, Coclès a écrit sur la physiognomonie et la chiromancie. Mais son livre a subi des modifications.

Autres croyances :