Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en comète

La croyance relative à Comète



Un mauvais présage

On a toujours vu dans les comètes les signes avant-coureurs des plus tristes calamités.
Une comète parut quand Xerxès vint en Europe avec 1 800 000 hommes (nous ne les avons pas comptés). Elle prédisait la défaite de Salamine. Il en parut une avant la guerre du Péloponnèse; une avant la défaite des Athéniens en Sicile; une avant la victoire que les Thébains remportèrent, sur les Lacédémoniens; une quand Philippe vainquit les Athéniens; une avant la prise de Cartilage par Scipion; une avant la guerre civile de César et de Pompée; une à la mort de César; une à la prise de Jérusalem par Titus; une avant la dispersion de l'empire romain par les Goths; une avant l'invasion de Mahomet; une, enfin, avant, la chute de Napoléon.
Tous les peuples regardent également les comètes comme un mauvais présage. Cependant, si le présage est funeste pour les uns, il est heureux pour les antres, puisqu'en accablant ceux-ci d'une grande défaite, il donne à ceux-là une grande victoire.


L'influence des comètes selon Cardan

Cardan explique ainsi les causes de l'influence des comètes sur l'économie du globe: « Elles rendent l'air plus subtil et moins dense, dit-il, en l'échauffant plus qu'à l'ordinaire: les personnes qui vivent au sein de la mollesse, qui ne donnent aucun exercice à leur corps, qui se nourrissent trop délicatement, qui sont d'une santé faible, d'un âge avancé et d'un sommeil peu tranquille, souffrent dans un air moins animé, et meurent souvent par excès de faiblesse.
Cela arrive plutôt aux princes qu'à d'autres, à cause du genre de vie qu'ils mènent. Et il suffit que la superstition ou l'ignorance aient attaché aux comètes un pouvoir funeste, pour qu'on remarque, quand elles paraissent, des accidents qui eussent, été fort naturels en tout autre temps.
On ne devrait pas non plus s'étonner de voir à leur suite la sécheresse et la peste, puisqu'elles dessèchent l'air, et ne lui laissent pas la force d'empêcher les exhalaisons pestiférées. Enfin les comètes produisent les séditions et les guerres en échauffant le cœur de l'homme, et en changeant les humeurs en bile noire. »
On a dit de Cardan qu'il avait deux âmes, l'une qui disait des choses raisonnables, l'autre qui ne savait que déraisonner. Après avoir parlé comme on vient de voir, l'astrologue retombe dans ses visions. « Quand une comète paraît auprès de Saturne, dit-il, elle présage la peste, la mort des souverains pontifes et les révolutions dans les gouvernements. Auprès de Mars, les guerres. Auprès du soleil, de grandes calamités sur tout le globe. Auprès de la lune, des inondations et quelquefois des sécheresses. Auprès de Vénus, la mort des princes et des nobles. Auprès de Mercure, divers malheurs en fort grand nombre. »


La comète et la fin du monde

Wiston a fait de grands calculs algébriques pour démontrer que les eaux extraordinaires du déluge furent amenées par une comète, et que quand Dieu décidera la fin du monde, ce sera une comète qui le brûlera...

Autres croyances :