Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en condé

La croyance relative à Condé



La vision de M. de Vernillon

On lit dans une lettre de madame de Sévigné au président de Monceau que, trois semaines avant la mort du grand Condé, pendant qu'on l'attendait à Fontainebleau, M. de Vernillon, l'un de ses gentilshommes, revenant de la chasse sur les trois heures, et approchant du château de Chantilly (séjour ordinaire du prince), vit à une fenêtre de son cabinet, un fantôme revêtu d'une armure, qui semblait garder un homme enseveli. Il descendit de cheval et s'approcha, le voyant toujours. Son valet vit la même chose et l'en avertit. Ils demandèrent la clef du cabinet au concierge. Mais ils en trouvèrent les fenêtres fermées, et un silence qui n'avait pas été troublé depuis six mois.
On conta cela au prince, qui en fut un peu frappé, qui s'en moqua cependant ou parut s'en moquer. Mais tout le monde sut cette histoire et trembla pour ce prince, qui mourut trois semaines après.

Autres croyances :