Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en corne

La croyance relative à Corne



Les cornes démoniaques

Tous les habitants du ténébreux empire portent des cornes. C'est une partie essentielle de l'uniforme infernal.
On a vu des enfants avec des cornes, et Bertholin cite un religieux du monastère de Saint-Justin qui en avait deux à la tête. Le maréchal de Lavardin amena au roi un homme sauvage qui portait des cornes. On montrait à Paris, au 1699, un Français nommé Trouillon, dont le front était armé d'une corne de bélier.


Les cornes pour se protéger des sortilèges

Dans le royaume de Naples et dans d'autres contrées, les cornes passent pour un préservatif contre les sortilèges. On a dans les maisons des cornes ornées. Et dans la rue ou dans les conversations, lorsqu'on soupçonne un sorcier, on lui fait discrètement des cornes avec les doigts pour paralyser ses intentions magiques.
On pend au cou des enfants, comme ornement, une paire de petites cornes.

En complément :

Autres croyances :