Accueil > Les croyances commençant par D > La croyance en doigt

La croyance relative à Doigt



Les doigts infernaux

A Macassar, si un malade est à l'agonie, le prêtre lui prend la main et lui frotte doucement le doigt du milieu, afin de favoriser par cette friction un chemin à l'âme, qui sort toujours, selon eux, par le bout du doigt.
Les Turcs mangent quelquefois du riz avec les doigts. Mais lorsque cela arrive, ils n'emploient que les trois premiers doigts, parce qu'ils sont persuadés que le diable mange avec les deux autres.
Dans certaines contrées de la Grèce moderne, on se croit ensorcelé quand on voit quelqu'un étendre la main en présentant les cinq doigts.


La vertu du doigt annulaire

C'est une opinion reçue que le quatrième doigt de la main gauche a une vertu cordiale, que cette vertu vient d'un vaisseau, d'une artère ou d'une venne qui lui est communiquée par le cœur, et, par cette raison, qu'il mérite préférablement aux autres doigts de porter l'anneau.
Levinus Lemnius assure que ce vaisseau singulier est une artère, et non pas une veine, ainsi que le prétendent les anciens, il ajoute que les anneaux qui sont portés à ce doigt influent sur le cœur; que dans les évanouissements il avait accoutumé de frotter ce doigt pour tout médicament; que la goutte l'attaque rarement mais toujours plus tard que les autres doigts; et que la fin est bien proche quand il vient à se nouer.

Autres croyances :