Accueil > Les croyances commençant par E > La croyance en écho

La croyance relative à Écho


Presque tous les physiciens ont attribué la formation de l'écho à une répercussion de son, semblable à celle qu'éprouve la lumière quand elle tombe sur un corps poli. L'écho est donc produit par le moyen d'un ou de plusieurs obstacles qui interceptent le son et le font rebrousser en arrière.


Les échos composés

Il y a des échos simples et des échos composés. Dans les premiers on entend une simple répétition du son. Dans les autres, on l'entend une, deux, trois, quatre fois et davantage. Il en est qui répètent plusieurs mots de suite les uns après les autres. Ce phénomène a lieu toutes les fois qu'on se trouve à une distance de l'écho, telle qu'on ait le temps de prononcer plusieurs mots avant que la répétition du premier soit parvenue à l'oreille.


Des échos célèbres

Quelques échos ont acquis une sorte de célébrité. On cite celui de la vigne Simonetta, qui répétait quarante fois le même mot. A Woodstock, en Angleterre, il y en avait un qui répétait le même son jusqu'à cinquante fois! À quelques lieues de Glascow, en Ecosse, il se trouve un écho encore plus singulier. Un homme joue un air de trompette de huit à dix notes. L'écho les répète fidèlement, mais une tierce plus bas, et cela jusqu'à trois fois, interrompues par un petit silence.
Dans la grande avenue du château de Villebertain, à deux lieues de Troyes, on entend un écho qui répète deux fois un vers de douze syllabes.
Par ailleurs, les anciens Écossais croyaient que l'écho était un esprit qui se plaisait à répéter les sons. Enfin, il y eut des gens assez simples pour chercher des oracles dans les échos.


Dialogues en échos

Les écrivains des derniers siècles nous ont conservé quelques dialogues de mauvais goût sur ce sujet:
— Un amant: Dis-moi, cruel amour, mon bonheur est-il évanoui?
— L'écho: Oui.
— L'amant: Tu ne parles pas ainsi quand tu séduis nos cœurs, et que les promesses les entraînent dans de funestes engagements.
— L'écho: Je mens.
— L'amant: Par pitié, ne ris pas de ma peine. Réponds-moi, me reste-t-il quelque espoir ou non?
— L'écho: Non.
— L'amant: Eh bien! c'en est fait, tu veux ma mort, j'y cours.
— L'écho: Cours.
— L'amant: La contrée, instruite de tes rigueurs, ne sera plus assez insensée pour dire de toi un mot d'éloges.
— L'écho: Déloge!

Autres croyances :