Accueil > Les croyances commençant par F > La croyance en fumée

La croyance relative à Fumée



La fumée des mourants

Dans toutes les communes du Finistère, on voit à chaque pas, dit Cambry, des usages antérieurs à la religion catholique. Quand un individu va cesser d'être, on consulte la fumée. S'élève-t-elle avec facilité, le mourant doit habiter la demeure des bienheureux. Est-elle épaisse, il doit descendre dans les antres du désespoir, dans les cavernes de l'enfer.


La fumée et les belles personnes

C'est, une espèce de proverbe en Angleterre que la fumée s'adresse toujours à la plus belle personne. Et quoique cette opinion ne semble avoir aucun fondement dans la nature, elle est pourtant fort ancienne. Victorin et Casaubon en ont fait la marque à l'occasion d'un personnage d'Athénée, où un parasite se dépeint ainsi: « Je suis toujours le premier arrivé aux bonnes tables, d'où quelques-uns se sont avisés de m'appeler soupe. Il n'y a point de porte que je n ouvre comme un bélier. Semblable à un fouet, je un m'attache à tout, et comme la fumée, je me lie toujours à la plus belle. »
Par ailleurs, on dit en Champagne que la fumée du foyer, quand elle s'échappe, s'adresse aux plus gourmands.

En complément :

Autres croyances :