Accueil > Les croyances commençant par G > La croyance en gabinius (ou gabienus)

La croyance relative à Gabinius (ou Gabienus)



La tête coupée de Babinius

Dans la guerre de Sicile, entre Octave et Sextus-Pompée, un des gens d'Octave, nommé Gabinius, ayant été fait prisonnier, eut la tête coupée. Un loup emporta cette tête. On l'arracha au loup, et sur le soir, on entendit ladite tête qui se plaignait et demandait à parler à quelqu'un. On s'assembla autour. Alors, la bouche de cette tête dit aux assistants qu'elle était venue des enfers pour révéler à Pompée des choses importantes. Pompée envoya aussitôt un de ses lieutenants, à qui le mort déclara que Pompée serait vainqueur. La tête chanta ensuite dans un poème les malheurs qui menaçaient Rome, après quoi elle se tut, à ce que disent Pline et Valère Maxime.
Si ce trait a quelque fondement, c'était une fourberie inventée pour relever le courage des troupes. Mais elle n'eut point de succès: Sextus-Pompée, vaincu et sans ressource, s'enfuit en Asie, où il fut tué par les gens de Marc-Antoine.

Autres croyances :