Accueil > Les croyances commençant par G > La croyance en gauric

La croyance relative à Gauric



Un génie danseur

Un gauric est un génie ou lutin que la superstition des villageois bas-bretons croit voir danser autour des amas de pierres, ou monuments druidiques, désignés dans la langue des anciens insulaires par le mot chiorgaur que l'on a traduits par ceux-ci: chorea gigantum ou danse des géants.


Luc Gauric

Luc Gauric est un astrologue napolitain, né en 1476, qui, selon Mézeray et le président de Thou, annonça positivement que le roi Henri II serait tué dans un duel et mourrait d'une blessure à l'œil, ce qui fut vrai. Mais ne prédit-il pas après coup?
Catherine de Médicis avait en Luc Gauric la confiance la plus entière, Bentivoglio, seigneur de Bologne, le condamna à cinq tours d'estrapade, pour avoir eu la hardiesse de lui prédire qu'il serait chassé de ses États; ce qui n'était pas difficile à prévoir, vu la disposition des esprits qui détestaient ce seigneur. Gauric mourut en 1558.
On a de lui une Description de la sphère céleste, publiée dans ses Œuvres (1575). On y trouve aussi un Éloge de l'astrologie. On attribue à son frère Pomponius Gauric un livre dans lequel on traite de la physiognomonie, de l'astrologie naturelle, etc. Mais il ne paraît pas que cet ouvrage soit de Pomponius, il serait plutôt de Luc. Le traité astrologique de Luc Gauric est un livre assez curieux. Pour prouver la vérité de l'astrologie, il dresse l'horoscope de tous les personnages illustres, dont il a pu découvrir l'heure de la naissance. Il démontre que tout ce qui leur est arrivé se trouvait prédit dans leur horoscope, comme si on n'y trouvait pas tout ce qu'on veut!

Autres croyances :