Accueil > Les croyances commençant par G > La croyance en gratienne

La croyance relative à Gratienne



Une sorcière du XVIIe siècle

Jeannette Gratienne est une habitante de Sibour ou Siboro, au commencement du XVIIe siècle. Accusée de sorcellerie à l'âge de 16 ans, elle déposa qu'elle avait été menée au sabbat; qu'un jour, le diable lui avait, arraché un bijou de cuivre qu'elle portait au cou. Ce bijou avait la forme d'un poing serré, le pouce passé entre les doigts, ce que les femmes du pays regardaient comme un préservatif contre tonte fascination et sortilège. Aussi le diable ne le put emporter, mais le laissa près de la porte.
Elle assura aussi qu'en revenant un jour du sabbat, elle vit le diable en forme d'homme noir avec six cornes sur la tête, une queue au derrière, deux visages, etc.; qu'ayant été présentée à lui, elle eu reçut une grosse poignée d'or; qu'il la fit renoncer à son Créateur, à la Sainte-Vierge, à tous les saints et à tous ses parents.

Autres croyances :