Accueil > Les croyances commençant par H > La croyance en hecdekin

La croyance relative à Hecdekin



Un démon coiffé d'un bonnet

En l'année 1130, un démon que les Saxons appelaient Hecdekin, c'est-à-dire l'esprit au bonnet, à cause du bonnet dont il était coiffé, vint passer quelques mois dans la ville d'Hildesheim, en Basse-Saxe. L'évêque d'Hildesheim en était aussi le souverain.
En raison de ces deux titres, le démon crut, devoir s'attacher à sa maison. Il se posta donc dans le palais et s'y fit bientôt connaître avantageusement, soit en se montrant avec complaisance à ceux qui avaient besoin de lui, soit en disparaissant avec prudence lorsqu'il devenait importun, soit en faisant des choses remarquables et difficiles.


La terrible colère de Hecdekin

Il donnait, de bons conseils dans les affaires diplomatiques, portait de l'eau à la cuisines et servait les cuisiniers. La chose s'est passée dans le XIIe siècle. Les mœurs étaient alors plus simples qu'aujourd'hui. Il fréquentait donc la cuisine et le salon. Et les marmitons, le voyant de jour en jour plus familier se divertissaient en sa compagnie.
Mais un soir, un d'eux se porta contre lui aux injures, quelques-uns disent même aux voies de fait. Le démon en colère s'alla plaindre au maître d'hôtel, de qui il ne reçut aucune satisfaction. Alors il crut pouvoir se venger. Il étouffa le marmiton, en assomma quelques autres, rossa le maître-d'hôtel, et sortit de la maison pour n'y plus reparaître.

Autres croyances :