Accueil > Les croyances commençant par J > La croyance en jérusalem

La croyance relative à Jérusalem



La destruction de Jérusalem et quelques mystères

Avant la destruction de Jérusalem par Titus, fils de Vespasien, on distingua, dit-on, une éclipse de lune pendant douze nuits de suite. Un soir, vers le coucher du soleil, on aperçut dans l'air des chariots de guerre, des cavaliers, des cohortes de gens armés, qui, mêlés aux nuages, couvraient toute la ville et l'environnaient de leurs bataillons.
Pendant le siège, et peu de jours avant la ruine de la ville, on vit tout à coup paraître un homme absolument inconnu, qui se mit à parcourir les rues et les places publiques, en criant sans cesse pendant trois jours et trois nuits: « Malheur à toi, Jérusalem! » On le fit battre de verges, on le déchira de coups, pour lui faire dire d'où il sortait. Mais, sans pousser une seule plainte, sans répondre un seul mot, sans donner le moindre témoignage de souffrance, il criait toujours: « Malheur à toi, Jérusalem! » Enfin, le troisième jour, à la même heure où il avait paru pour la première fois, se trouvant sur le rempart, il s'écria: « Malheur à moi-même! » et un instant après, il fut écrasé par une pierre que lançaient les assiégeants.

Autres croyances :