Accueil > Les croyances commençant par M > La croyance en mirabel

La croyance relative à Mirabel



L'histoire de Mirabel et d'Auguier

Honoré Mirabel est un fripon qui fut condamné aux galères perpétuelles, après avoir été appliqué à la question, par arrêt du 18 février 1729. Il avait promis à un de ses amis, nommé Auguier, de lui faire trouver des trésors par le moyen du diable.
Il fouilla, après maintes conjurations, dans un jardin près de Marseille, et dit qu'il y avait là un sac de pièces portugaises que lui avait indiqué un spectre. Il tira en présence de plusieurs personnes et d'un valet, nommé Bernard, un paquet enveloppé d'une serviette. L'ayant emporté chez lui, il le délia et y trouva un peu d'or, qu'il donna à Auguier, lui en promettant davantage et le priant de lui prêter quarante francs, ce qui doit sembler assez singulier. L'ami lui prêta cette somme, lui passa un billet pur lequel il reconnaissait lui devoir vingt mille livres, et lui remettait les quarante francs. Le billet fut signé le 27 septembre 1726.
Quelque temps après, Mirabel demanda le paiement du billet. Comme on le refusa, parce que le sorcier n'avait donné que des espérances, il eut la hardiesse d'intenter un procès. Mais en fin de cause il se vit, comme on l'a dit, condamné aux galères par messieurs du parlement d'Aix.

Autres croyances :