Accueil > Les croyances commençant par N > La croyance en naylor

La croyance relative à Naylor



Un imposteur du XVIe siècle

James Naylor est un imposteur du XVIe siècle, né dans le diocèse d'York, en Angleterre. Après avoir servi pendant quelque temps en qualité de maréchal-des-logis dans le régiment du colonel Lambert, il se retira parmi les trembleurs, et s'acquit tant de réputation par ses discours qu'on le regardait comme un saint homme.
Voulant profiter de la bonne opinion qu'on avait de lui, et se donner en quelque sorte pour un dieu, il résolut en 1656 d'entrer dans Bristol en plein jour, monté sur un cheval dont un homme et une trois tenaient les rênes, suivi de quelques autres qui chantaient tous: Saint, Saint, saint le dieu de Sabaoth.


La condamnation de Naylor

Les magistrats l'arrêtèrent et l'envoyèrent au parlement, où son procès ayant été instruit, il fut condamné le 25 janvier 1657, comme blasphémateur et séducteur du peuple, à avoir la langue percée avec un fer chaud, et le front marqué de la lettre B (blasphémateur), à être ensuite reconduit à Bristol, où il rentrerait à cheval, ayant le visage tourné vers la queue, ce qui fut exécuté à la lettre, quoique ce fou misérable eût désiré paraître sur un âne.
Naylor fut ensuite renfermé pour le reste de ses jours. On l'élargit ensuite, et il ne cessa de prêcher ceux de sa secte jusqu'à sa mort.

Autres croyances :