Accueil > Les croyances commençant par O > La croyance en obereit

La croyance relative à Obereit



Un alchimiste mystique

Jacques-Hermann Obereit est un alchimiste et mystique, né en 1723, à Arbon en Suisse, et mort en 1798.
Son père avait eu le même goût pour l'alchimie, qu'il appelait l'art de perfectionner les métaux par la grâce de Dieu. Le fils voulut profiter des leçons que lui avait laissées le vieillard: comme sa famille était réduite à l'indigence, il travailla sans relâche dans son laboratoire. Mais l'autorité vint le fermer, comme dangereux pour la sûreté publique. Cependant il réussit à prouver que ses opérations ne pouvaient nuire, et il s'établit chez un frère de Lavater.
Il a publié, en 1776, un traité de la Connexion originaire des esprits et corps, d'après les principes de Newton. On lui doit aussi les Promenades de Gamaliet, juif philosophe (1780).


La mort de sa femme

Depuis 18 ans, Jacques, qui était fou, connaissait, disait-il, une personne qu'il nomme Théantis, bergère séraphique. Il l'épousa dans un château, sur une montagne entourée de nuages. « Notre mariage, dit-il, n'était ni platonique ni épicurien, c'était un état dont le monde n'a aucune idée. » Elle mourut au bout de trente-six jours, et le veuf se souvenant que Marsay, grand mystique de ce temps, avait entonné un cantique de reconnaissance à la mort de sa femme, il chanta à gorge déployée durant toute la nuit du décès de la sienne.

Autres croyances :