Accueil > Les croyances commençant par O > La croyance en ours

La croyance relative à Ours



La chasse à l'ours et l'hommage rendu

Quand les Ostiacks ont tué un ours, ils l'écorchent et mettent sa peau sur un arbre auprès d'une de leurs idoles. Après quoi ils lui rendent leurs hommages, lui font de très humbles excuses de lui avoir donné la mort, et lui représentent que dans le fond ce n'est pas à eux qu'il doit s'en prendre, puisqu'ils n'ont pas forgé le fer qui l'a percé et que la plume qui a hâté le vol de la flèche appartient à un oiseau étranger.
Au Canada, lorsque des chasseurs tuent un ours, un d'eux s'en approche, lui met entre les dents le tuyau de sa pipe, souffle dans le fourneau, et, lui remplissant ainsi de fumée la gueule et le gosier, il conjure l'esprit de cet animal de ne pas s'offenser de sa mort. Mais comme l'esprit ne fait aucune réponse, le chasseur, pour savoir si sa prière est exaucée, coupe le filet qui est sous la langue de l'ours et le garde jusqu'à la fin de la chasse. Alors on fait un grand feu dans toute la bourgade, et toute la troupe y jette ces filets avec cérémonie. S'ils y pétillent et se retirent comme il doit naturellement arriver, c'est une marque certaine que les esprits des ours sont apaisés. Autrement on se persuade qu'ils sont irrités, et que la chasse ne sera point heureuse l'année d'après, à moins qu'on ne prenne soin de se les réconcilier par des présents et des invocations.


La forme du diable

Le diable prend quelquefois la forme de cet animal. Un choriste de Cîteaux, s'étant légèrement endormi aux matines, s'éveilla en sursaut et aperçut un ours qui sortait du chœur. Cette vision commença a l'effrayer quand il vit l'ours reparaître et considérer attentivement tous les novices, comme un officier de police qui fait sa ronde. Enfin le monstre sortit de nouveau en disant: « Ils sont bien éveillés. Je reviendrai tout a l'heure voir s'ils dorment. » Le naïf légendaire ajoute que c'était le diable qu'on avait envoyé pour contenir les frères dans leur devoir.


Une superstition sur l'ours

On croyait autrefois que ceux qui avaient mangé la cervelle d'un ours étaient frappés de vertiges durant lesquels ils se croyaient transformés en ours, et en prenaient les manières.

Autres croyances :