Accueil > Les croyances commençant par P > La croyance en polyphage

La croyance relative à Polyphage



Le plus gros mangeur de tous les temps

On a publié à Wittemberg, au XVIIIe siècle, une dissertation sous ce titre: De Polyphago et alio triophago Wiilembergensi dissertatio. C'est l'histoire d'un des plus grands mangeurs qui aient jamais existé. Cet homme, si distingué dans son espèce, dévorait, quand il voulait (ce qu'il ne faisait toutefois que pour de l'argent) un mouton entier, ou un cochon, ou deux boisseaux de cerises avec leurs noyaux. Il brisait avec les dents, mâchait et avalait des vases de terre et de verre, et même des pierres très dures. Il engloutissait comme un ogre des animaux vivants, oiseaux, souris, chenilles, etc.
Enfin, ce qui surpasse toute croyance, on présenta un jour à cet avale-tout une écritoire couverte de plaques de fer. Il la mangea avec les plumes, le canif, l'encre et le sable. Ce fait, si singulier a été attesté par sept témoins oculaires, devant le sénat de Wittemherg.


Sa fin de vie plutôt sobre

Quoi qu'il en soit, ce terrible mangeur jouissait d'une santé vigoureuse, et termina ses prouesses à l'âge de 60 ans. Alors il commença à mener une vie sobre et réglée, et vécut jusqu'à l'âge de 79 ans. Son cadavre fut ouvert, et on le trouva rempli de choses extraordinaires, dont l'auteur donne la description. Mais le tout nous semble farci de ce que l'on appelle, en termes de journalisme, des canards. Et il y en a beaucoup dans les récits de merveilles.

Autres croyances :