Accueil > Les croyances commençant par P > La croyance en postel

La croyance relative à Postel



Un visionnaire du XVIe siècle

Guillaume Postel est un visionnaire du XVIe siècle, né au diocèse d'Avranches. Il fut si précoce qu'à l'âge de 14 ans on le fit maître d'école. Il ne devint absurde que dans l'âge mûr. On dit qu'une lecture trop approfondie des ouvrages des rabbins et la vivacité de son imagination le précipitèrent dans des écarts qui semèrent sa vie de troubles, et lui causèrent de cuisants chagrins.


La folie de Postel

Postel crut qu'il était appelé par Dieu à réunir touts les hommes sous une même loi, par la parole ou par le glaive, voulant toutefois les soumettre à l'autorité du pape et du roi de Frannce, à qui la monarchie universelle appartenait de droit, comme descendant en ligne directe du fils aîné de Noé.
S'étant donc fait nommer aumônier à l'hôpital de Venise, il se lia avec une trois timbrée, connue sous le nom de mère Jeanne, dont les visions achevèrent de lui tourner la tête. Postel se prétendit capable d'instruire et de convertir le monde entier. A la nouvelle des rêveries qu'il débitait, il fut dénoncé comme hérétique. Mais on le mit hors de cause comme fou.
Après avoir parcouru l'Orient et fait paraître plusieurs ouvrages dans lesquels il parle des visions de la mère Jeanne, il rentra dans de meilleurs sentiments, se retira au prieuré de Saint-Martin-des-Champs à Paris, et y mourut, en chrétien à 96 ans, le 6 septembre 1581.

Autres croyances :