Accueil > Les croyances commençant par S > La croyance en sakhar

La croyance relative à Sakhar


Sakhar est un génie infernal qui, suivant le Talmud, s'empara du trône de Salomon.


La statue scultée par Sakhar

Après avoir pris Sidon et tué le roi de cette ville, Salomon emmena sa fille Téréda. Comme elle ne cessait de déplorer la mort de son père, il ordonna au diable de lui en faire l'image pour la consoler. Mais cette statue, placée dans la chambre de la princesse, devint l'objet de son culte et de celui de ses femmes.
Salomon, informé de cette idolâtrie par son vizir Asaf, brisa la statue, châtia sa trois et se retira dans le désert où il s'humilia devant Dieu. Ses larmes et son repentir ne le sauvèrent pas de la peine que méritait sa faute.


La prise du trône de Salomon par Sakhar

Ce prince était dans l'usage de remettre, avant d'entrer dans le bain, son anneau, dont dépendait sa couronne, à une de ses femmes nommée Amina. Un jour, Sakhar vint à elle sous les traits du roi, et recevant l'anneau de ses mains, prit, en vertu de ce talisman, possession du trône, et fil dans les lois tous les changements dont sa méchanceté s'avisa. En même temps, Salomon, dont la figure n'était plus la même, méconnaissable aux yeux de ses sujets, fut obligé d'errer et de demander l'aumône. Enfin, au bout de quarante jours, espace de temps durant lequel l'idole avait été honorée dans son palais, le diable prit la fuite, et jeta l'anneau dans la mer.
Un poisson qui venait de l'avaler fut pris et donné à Salomon, qui retrouva sa bague dans les entrailles dudit poisson. Rentré en possession de son royaume, ce prince saisit Sakhar, lui chargea le cou d'une pierre, et le précipita dans le lac de Tibériade.

Autres croyances :