Accueil > Les croyances commençant par S > La croyance en sibylles

La croyance relative à Sibylles


Les sibylles étaient, chez les anciens, des femmes enthousiastes qui ont laissé une grande renommée. Leurs prophéties étaient en vers. Les morceaux qui nous en restent sont en grand nombre supposés, s'il faut en croire les critiques modernes un peu secs.


Les différentes sibylles

Les sibylles sont au nombre de dix selon Varron. D'autres en comptent jusqu'à douze:

  • La sibylle de Perse: elle se nommait Sambethe. On la dit bru de Noé dans des vers sibyllins apocryphes.

  • La sibylle libyenne: elle voyagea à Samos, à Delphes, et à Claros et dans plusieurs autres pays. On lui attribue des vers contre l'idolâtrie, dans lesquels elle reproche aux hommes leur sottise de placer leur espoir de salut dans un dieu de pierre ou d'airain, et d'adorer les ouvrages de leurs mains.

  • La sibylle de Delphes: elle était fille du devin Tirésias. Après la prise de Thèbes, elle fut consacrée au temple de Delphes par les Epigones, descendants des guerriers qui prirent Thèbes la première fois. Ce fut elle, selon Diodore, qui porta la première le nom de Sibylle. Elle a célébré dans ses vers la grandeur divine. Et des savants prétendent qu'Homère a tiré parti de quelques-unes de ses pensées.

  • La sibylle d'Érythrée: elle a prédit la guerre de Troie dans le temps que les Grecs s'embarquaient pour cette expédition. Elle a prévu aussi qu'Homère chanterait cette guerre longue et cruelle. Si l'on en croit Eusèbe et saint Augustin, elle connaissait les livres de Moïse, car elle a parlé de la venue de Jésus-Christ. On lui attribue même des vers dont les premières lettres expriment, par acrostiche, Jésus-Christ, fils de Dieu. On l'a quelquefois représentée avec un petit Jésus et deux anges à ses pieds.

  • La sibylle cimmérienne: elle a parlé de la sainte Vierge plus clairement encore que celle d'Erythrée, puisque selon Suidas, elle la nomme par son propre nom.

  • La sibylle de Samos: elle a prédit que les Juifs crucifieraient le vrai Dieu.

  • La sibylle de Cumes: c'est la plus célèbre de toutes. Elle faisait sa résidence ordinaire à Cumes, en Italie. On l'appelait Déiphobe. Elle était fille de Glaucus et prêtresse d'Apollon. Elle rendait ses oracles au fond d'un antre qui avait cent portes, d'où sortaient autant de voix qui faisaient entendre les réponses de la prophétesse. Ce fut elle qui offrit à Tarquin-le-Superbe un recueil de vers sibyllins, qui furent soigneusement conservés dans les archives de l'empire, au Capitole. Cet édifice ayant été brûlé du temps de Sylla, Auguste fit ramasser tout ce qu'il put trouver de fragments détachés de ces vers, et les fit mettre dans des coffres d'or au pied de la statue d'Apollon Palatin, où l'on allait les consulter. Petit, dans son traité De Sibyllâ, prétend qu'il n'y a jamais eu qu'une sibylle, celle de Cumes, dont on a partagé les actions et les voyages. Ce qui a donné lieu, selon lui, à cette multiplicité, c'est que cette fille mystérieuse a prophétisé en divers pays.

  • La sibylle hellespontine: elle naquit à Marpèse dans la Troade. Elle prophétisa du temps de Solon et de Crésus. On lui attribue aussi des prophéties sur la naissance de notre Seigneur.

  • La sibylle phrygienne: elle rendait ses oracles à Ancyre en Galatie. Elle a prédit l'annonciation et la naissance du Sauveur.

  • La sibylle Tiburtine ou Albunée: elle fut honorée à Tibur comme une divinité. Elle prédit que Jésus-Christ naîtrait d'une vierge à Bethléem et régnerait sur le monde.

  • La sibylle d'Épire: elle a prédit la naissance du Sauveur.

  • La sibylle égyptienne: elle a chanté les mystères de la Passion et la trahison de Judas.

A propos des livres de vers sibyllins

Saint Jérôme pense que les sibylles avaient reçu du ciel le don de lire dans l'avenir en récompense de leur chasteté. Mais il paraît que les huit livres de vers sibyllins que nous avons aujourd'hui sont en effet douteux. Bergier, dans son savant Dictionnaire de théologie, les croit supposés et les attribue dans ce cas aux Gnostiques du IIe siècle.

Autres croyances :