Accueil > Les croyances commençant par T > La croyance en théraphim

La croyance relative à Théraphim



Une sorte de talisman

Selon rabbi Aben-Esra, les idoles, que les hébreux appelaient théraphim, étaient des talismans d'airain, en forme de cadrans solaires, qui faisaient connaître les heures propres à la divination.
Pour les faire on tuait le premier-né de la maison, on lui arrachait la tête, qu'on salait de sel mêlé d'huile. Puis on écrivait sur une lame d'or le nom de quelques mauvais esprits. On mettait cette lame sous la langue de l'enfant. On attachait la tète coupée à la muraille, et après avoir allumé des flambeaux devant elle, on lui rendait à genoux de grands respects. Cette figure répondait aux questions qu'on avait à lui faire. On suivait ses avis, et on traçait sur ses indications les figures du théraphim.
Selon d'autres rabbins les théraphims étaient des mandragores.

En complément :

Autres croyances :