Accueil > Les croyances commençant par T > La croyance en théurgie

La croyance relative à Théurgie



L'art d'opérer des prodiges

La théurgie est l'art de parvenir à des connaissances surnaturelles et d'opérer des miracles par le secours des esprits ou génies que les païens nommaient des dieux, et que les pères de l'Eglise ont appelés des démons.
Cet art imaginaire a été recherché et pratiqué par un grand nombre de philosophes. Mais ceux des IIIe et IVe siècles, qui prirent le nom d'éclectiques ou de nouveaux platoniciens, tels que Porphyre, Julien, Jamblique, Maxime, en furent principalement entêtés. Ils se persuadaient que par des formules d'invocation, par certaines pratiques, on pouvait avoir un commerce familier avec les esprits, leur commander, connaître et opérer par leurs secours des choses supérieures aux forces de la nature.


Les deux sortes de magie

Cet art n'était, dans le fond, rien autre chose que la magie. Mais ces philosophes en distinguaient deux espèces:

  • La magie noire et malfaisante, qu'ils nommaient goétie, et dont ils attribuaient les effets aux mauvais démons.
  • La magie bienfaisante qu'ils appelaient théurgie, c'est-à-dire opération divine par laquelle on invoquait les bons esprits.

Comment savait-on, ajoute Bergier, que telles paroles, ou telles pratiques avaient la vertu de subjuguer ces prétendus esprits et de les rendre obéissants? Les théurgistes supposaient que les mêmes esprits avaient révélé ce secret aux hommes. Plusieurs de ces pratiques étaient des crimes, tels que les sacrifices de sang humain. et il est établi que les théurgistes en offraient.

En complément :

Autres croyances :