Accueil > Les croyances commençant par T > La croyance en thomas

La croyance relative à Thomas



La rue enchantée de Saint-Thomas-d'Aquin

On lit dans les démonomanes que Saint-Thomas-d'Aquin se trouvait incommodé dans ses études par le grand bruit des chevaux qui passaient tous les jours devant ses fenêtres pour aller boire. Comme il était habile à faire des talismans, il fit une petite figure de cheval qu'il enterra dans la rue. Et depuis les palefreniers furent contraints de chercher un autre chemin, ne pouvant plus à toute force faire passer aucun cheval dans cette rue enchantée.
C'est-un conte comme un autre.


La rencontre entre le moine Thomas et le diable

On lit dans plusieurs conteurs ce qui suit: « Un moine, nommé Thomas, à la suite d'une querelle avec les religieux d'un monastère de Lucques, se retira tout troublé dans un bois où il rencontra un homme qui avait la face horrible, le regard sinistre, la barbe noire et le vêtement long. Il lui demanda pourquoi il allait seul dans ces lieux détournés. Le moine répondit qu'il avait perdu son cheval et qu'il le cherchait. « Je vous aiderai », dit l'inconnu.
Comme ils allaient ensemble à la poursuite du prétendu cheval égaré, ils arrivèrent au bord d'un ruisseau entouré de précipices. L'inconnu invita le moine, qui déjà se déchaussait, à monter sur ses épaules, disant qu'il lui était plus facile de passer à lui qui était plus grand. Thomas y consentit. Mais lorsqu'il fut sur le dos de son compagnon, il s'aperçut qu'il avait les pieds difformes d'un démon. Il commença à trembler et à se recommander à Dieu de tout son cœur. Le diable aussitôt se mit à murmurer et s'échappa avec un bruit affreux en brisant un grand chêne qu'il arracha de terre. Quant au moine, il demeura étendu au bord du précipice et remercia son bon ange de l'avoir ainsi tiré des griffes de Satan. »

Autres croyances :