Accueil > Les croyances commençant par Z > La croyance en zédéchias

La croyance relative à Zédéchias



Zédéchias et les sylphes

Quoiqu'on fût crédule sous le règne de Pépin-le-Bref, on refusait de croire à l'existence des êtres élémentaires. Le cabaliste Zédéchias se mit dans l'esprit d'en convaincre le monde. Il commanda donc aux sylphes de se montrer à tous les mortels. S'il faut en croire l'abbé de Villars, ils le firent avec magnificence.
On voyait dans les airs ces créatures admirables en forme humaine, tantôt rangées en bataille, marchant en bon ordre, ou se louant sous les armes, ou campées sous des pavillons superbes; tantôt sur des navires aériens d'une structure merveilleuse, dont la flotte volante voguait au gré des zéphyrs.


La réaction négative du peuple et des empereurs

Mais ce siècle ignorant ne pouvait raisonner sur la nature de ces spectacles étranges. Le peuple crut d'abord que c'étaient des sorciers qui s'étaient emparés de l'air pour y exciter des orages et pour faire grêler sur les moissons.
Les savants et les jurisconsultes furent bientôt de l'avis du peuple. Les empereurs le crurent aussi, et cette ridicule chimère alla si loin, que le sage Charlemagne, et après lui Louis-le-Débonnaire, imposèrent de graves peines à ces prétendus tyrans de l'air...

Autres croyances :