Accueil > Les croyances commençant par A > La croyance en aristote

La croyance relative à Aristote


L'arabe Averroës appelle Aristote le comble de la perfection humaine. Sa philosophie a toujours été en grande vénération, et son nom ne peut recevoir trop d'éclat. Mais il ne fallait pas se quereller pour ses opinions et emprisonner dans un temps ceux qui ne les partageaient pas, pour emprisonner dans un autre ceux qui les avaient adoptées. Ces querelles, au reste, n'ont été élevées que par les hérétiques.


Aristote et la magie

De L'Ancre semble dire qu'Aristote savait la magie naturelle, mais il ne parle en homme superstitieux dans aucun de ses écrits. Quant à la vieille opinion, soutenue par Procope et quelques autres, qu'Aristote, ne pouvant comprendre la raison du flux et du reflux de l'Euripe, s'y précipita en faisant de désespoir ce mauvais calembour: « Puisque je ne puis le saisir, saisis-moi. » Cette opinion est aujourd'hui un conte méprisé.


Quelques ouvrages d'Aristote

Nous ne citerons ici des ouvrages d'Aristote que ceux qui ont rapport aux matières que nous traitons: De la Divination par les songes, Du sommeil et de la veille. On peut consulter aussi les remarques de Michel d'Ephèse sur le livre de la Divination par les songes, et la Paraphrase de Thémistius sur divers traités d'Aristote, principalement sur ce même ouvrage.

Autres croyances :