Accueil > Les croyances commençant par B > La croyance en bâton

La croyance relative à Bâton



Le Bâton du diable

On conserve, dit-on, à Tolentino, dans la marche d'Aucône, un bâton dont on prétend que le diable a fait usage.


Le bâton du bon voyageur

« Cueillez le lendemain de la Toussaint une forte branche de sureau, que vous aurez soin de ferrer par le bas. Ôtez-en la moelle. Mettez à la place les yeux d'un jeune loup, la langue et le cœur d'un chien, trois lézards verts et trois cœurs d'hirondelles, le tout réduit en poudre par la chaleur du soleil, entre deux papiers saupoudrés de salpêtre. Placez par-dessus tout cela, dans le cœur du bâton, sept feuilles de verveine cueillies la veille de la Saint-Jean-Baptiste, avec une pierre de diverses couleurs qui se trouve dans le nid de la huppe. Bouchez ensuite le bout du bâton avec une pomme à votre fantaisie, et soyez assuré que ce bâton vous garantira des brigands, des chiens enragés, des bêtes féroces, des animaux venimeux, des périls, et vous procurera la bienveillance de ceux chez qui vous logerez. »
Le lecteur qui dédaigné de tels secrets ne doit pas oublier qu'ils ont eu grand crédit, et qu'on cherche encore, dans beaucoup de villages, à se procurer le bâton du bon voyageur...

Autres croyances :