Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en caractères

La croyance relative à Caractères



Les caractères sacrés

La plupart des talismans doivent leurs vertus à des caractères sacrés que les anciens regardaient comme de sûrs préservatifs. Le fameux anneau de Salomon, qui soumit les génies à la volonté de ce roi magicien, devait toute sa force à des caractères cabalistiques.
Ongène condamnait chez quelques-uns des premiers chrétiens l'usage de certaines plaques de cuivre ou d'étain chargées de caractères, qu'il appelle des restes de l'idolâtrie.


Des moyens d'évoquer les esprits

L'Enchiridion du pape Léon III, le Dragon Rouge, les Clavicules de Salomon, indiquent dans tous leurs secrets magiques des caractères incompréhensibles, tracés dans des triangles ou dans des cercles, comme des moyens puissants et certains pour l'évocation des esprits.
Souvent aussi des sorciers se sont servis de papiers sur lesquels ils avaient écrit avec du sang des caractères indéchiffrables. Et ces pièces, produites dans les procédures, ont été admises en preuve de maléfices jetés. Nous avons dit quel était le pouvoir des mots agla, abracadabra, etc.

Autres croyances :