Accueil > Les croyances commençant par T > La croyance en tabac

La croyance relative à Tabac


Nicot, ambassadeur à Lisbonne, est le premier qui ait fait connaître le tabac en France. Le cardinal de Sainte-Croix l'introduisit en Italie, et le capitaine Drack en Angleterre.


Une plante interdite

Jamais la nature n'a produit de végétaux dont l'usage se soit répandu aussi rapidement, mais il a eu ses adversaires.
Un empereur turc, un tsar de Russie, un roi de Perse le défendirent à leurs sujets, sous peine de perdre le nez ou même la vie. Il fut défendu, dans l'origine, d'en prendre à l'église. De même, à cause des éternuements qu'il provoque, on ne le prenait pas dans les réunions sérieuses de la cour. Jacques Ier, roi d'Angleterre, composa un gros livre pour en faire connaître les dangers. La faculté de médecine de Paris fit soutenir une thèse sur les mauvais effets de cette plante, prise en poudre ou en fumée, mais le docteur qui présidait ne cessa de prendre du tabac pendant toute la séance.
Par ailleurs, les habitants de l'île de Saint-Vincent croyaient que le tabac était le fruit défendu du paradis terrestre.

Autres croyances :