Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en chandelle

La croyance relative à Chandelle



La chandelle et le trésor enfoui

Cardan prétend que pour savoir si un trésor est enfoui dans un souterrain où l'on creuse pour cela, il faut avoir une grosse chandelle, faite de suif humain, enclavée dans un morceau de coudrier, en forme de croissant, de manière à figurer avec les deux branches une fourche à trois rameaux. Si la chandelle, étant allumée dans le lieu souterrain, y fait beaucoup de bruit en pétillant avec éclat, c'est une marque qu'il y a un trésor. Plus on approchera du trésor, plus la chandelle pétillera. Enfin elle s'éteindra quand elle en sera tout à fait voisine. Ainsi, il faut avoir d'autres chandelles dans des lanternes, afin de ne pas demeurer sans lumière.
Quand on a des raisons solides pour croire que ce sont les esprits des hommes défunts qui gardent les trésors, il est bon d'avoir des cierges bénits au lieu de chandelles communes. Et on les conjure de la part de Dieu de déclarer si l'on peut faire quelque chose pour les mettre en lieu de repos. Il ne faudra jamais manquer d'exécuter ce qu'ils auront demandé...


La chandelle noire des sorcières

Les chandelles servent à plus d'un usage. On voit dans tous les démonographes que les sorcières, au sabbat, vont baiser le derrière du diable avec une chandelle noire à la main. Boguet dit qu'elles vont allumer ces chandelles à un flambeau qui est sur la tête de bouc du diable, entre ses deux cornes, et qu'elles s'éteignent et s'évanouissent dès qu'on les lui a offertes.


Une superstition sur les chandelles

N'oublions pas que trois chandelles ou trois bougies sur une table sont du plus mauvais augure. Et que quand de petits charbons se détachent de la lumière d'une chandelle, ils annoncent, selon quelques-uns, une visite. Mais, selon le sentiment sentiment général, une nouvelle agréable s'ils augmentent la lumière, fâcheuse s'ils l'affaiblissent.

En complément :

Autres croyances :