Accueil > Les croyances commençant par C > La croyance en cyrano de bergerac

La croyance relative à Cyrano de Bergerac



Un auteur du XVIIe siècle

Cyrano de Bergerac est un écrivain remarquable du XVIIe siècle. On trouve, dans ses œuvres, deux lettres sur les sorciers. Nous n'avons pas besoin d'indiquer ses histoires des empires du soleil et de la lune. Il a fait aussi un voyage aux enfers. C'est une plaisanterie.


Le voyage aux enfers de Cyrano de Bergerac

« Je me suis trouvé cette nuit aux enfers, dit-il. Mais ces enfers-là m'ont paru bien différents des nôtres. J'y trouvai les gens fort sociables. C'est pourquoi je me mêlai à leur compagnie. On était occupé alors à changer de maison tous les morts qui s'étaient plaints d'être mal associés. L'un d'eux, voyant que j'étais étranger, me prit par la main et me conduisit à la salle des jugements. Nous nous plaçâmes tout proche de la chaire du juge, pour bien entendre les querelles de toutes les parties.
D'abord j'aperçus Pythagore qui, très ennuyé d'une compagnie de comédiens, représentait que leurs caquets continuels le détournaient de ses hautes spéculations. Le juge lui dit que, l'estimant homme de grande mémoire, puisque après quinze cents ans il s'était souvenu d'avoir été au siège de Troie, on l'avait appareillé avec des personnages qui n'en sont pas dépourvus. On entendit toutefois ses raisons, et on le fit marcher ailleurs.
Aristote, Pline, Ælian, et beaucoup d'autres naturalistes, furent mis avec les Maures, parce qu'ils ont connu les bêtes. le médecin Dioscoride, avec les Lorrains, parce qu'il connaissait parfaitement les simples. Ésope et Apulée ne firent qu'un ménage, à cause de la conformité de leurs prodiges. Car Esope d'un âne a fait un homme en le faisant parler, et Apulée d'un homme a fait un âne en le faisant braire.
Caligula voulut être mis dans un appartement plus magnifique que celui de Darius, comme ayant couru des aventures plus glorieuses. Car, dit-il, moi, Caligula, j'ai fait mon cheval consul, et Darius a été fait empereur par le sien. Dédale eut pour confrères les sergents, les huissiers, les procureurs, personnes qui comme lui volaient pour se sauver. Thésée suivit quelques tisserands, se promettant de leur apprendre à conduire le fil. Néron choisit Erostrate ce fameux insensé qui brûla le temple de Diane, aimant comme lui à se chauffer de gros bois. Achille prit la main d'Eurydice: « Marchons lui dit-il, marchons. Aussi bien ne saurait-on mieux nous assortir, puisque nous avons tous deux l'âme au talon. »
Il ne fut jamais possible de séparer les Furies des épiciers, tant elles avaient peur de manquer de flambeaux. Les tireurs d'armes furent logés avec les cordonniers, d'autant que la perfection du métier consiste à bien faire une botte. Les bourreaux, avec les médecins, parce qu'ils sont payés pour tuer. Echo, avec nos auteurs modernes, d'autant qu'ils ne disent, comme elle, que ce que les autres ont dit. Orphée, avec les chantres du Pont-Neuf, parce qu'ils avaient su attirer les bêtes.
On en mit quelques-uns à part, entre lesquels fut Midas, le seul homme qui se soit plaint d'avoir été trop riche. Phocion, qui donna de l'argent pour mourir. Et Pygmalion, pareillement, n'eut point de compagnon, à cause qu'il n'y a jamais eu que lui qui ait épousé une trois muette. »

Autres croyances :