Accueil > Les croyances commençant par I > La croyance en interdit

La croyance relative à Interdit



Une censure de l'Église

L'interdit est une censure de l'Église qui suspend les ecclésiastiques de leurs fonctions, et qui prive le peuple de l'usage des sacrements, du service divin et de la sépulture en terre sainte. L'objet de l'interdit n'était, dans son origine, que de punir ceux qui avaient causé quelque scandale public, et de les ramener au devoir en les obligeant à demander la levée de l'interdit.
Ordinairement l'interdit arrêtait les dérèglements des monastères, empêchait les hérésies de s'étendre, était un frein aux seigneurs tyranniques, aux criminels puissants, aux perturbateurs de la paix publique. Ainsi, après le massacre des vêpres siciliennes, Martin IV mit en interdit la Sicile et les états de Pierre d'Aragon. Grégoire VII, qui fit grand usage de l'interdit, sauva plus d'une fois par cette mesure la cause de l'humanité.


La prononciation de l'interdit

L'interdit doit être prononcé dans les mêmes formes que l'excommunication, par écrit, nommément, avec l'expression de la cause et après trois monitions. La peine de ceux qui violent l'interdit est de tomber dans l'excommunication.

En complément :

Autres croyances :