Accueil > Les croyances commençant par M > La croyance en métempsycose

La croyance relative à Métempsycose



La mort selon la métempsychose

La mort, suivant la métempsychose, n'était autre chose que le passage de l'âme dans un autre corps. Ceux qui croyaient à cette doctrine disaient que les âmes, étant sorties des corps, s'envolaient sous la conduite de Mercure dans un lieu souterrain où étaient d'un côté le Tartare, et de l'autre les Champs-Elysées. Là, celles qui avaient mené une vie pure étaient heureuses, et celles des méchants se voyaient tourmentées par les furies. Mais, après un certain temps, les unes et les autres quittaient ce séjour pour habiter de nouveaux corps, même ceux des animaux. Et afin d'oublier entièrement tout le passé, elles buvaient de l'eau du fleuve Léthé.
On peut regarder les Égyptiens comme les premiers auteurs de cette ancienne opinion de la métempsycose, que Pythagore a répandue dans la suite.


La métempsychose selon les manichéens

Les manichéens croient à la métempsycose, tellement que les âmes, selon eux, passent dans des corps de pareille espèce à ceux qu'elles ont le plus aimés dans leur vie précédente ou qu'elles ont le plus maltraités. Celui qui a tué un rat ou une mouche sera contraint, par punition, de laisser passer son âme dans le corps d'un rat ou d'une mouche. L'état où l'on sera mis après sa mort sera pareillement opposé à l'état où l'on est pendant la vie. Celui qui est riche sera pauvre, et celui qui est pauvre deviendra riche.
C'est cette dernière croyance qui dans le temps multiplia le parti des manichéens.

Autres croyances :