Accueil > Les croyances commençant par P > La croyance en pendu

La croyance relative à Pendu



Un objet fétiche

On sait qu'on gagne à tous les jeux quand on a dans sa poche de la corde de pendu.


L'histoire des jeunes chirurgiens et du pendu

Un soldat de belle corpulence ayant été pendu, quelques jeunes chirurgiens demandèrent la permission d'anatomiser son corps. On la leur accorda, et ils allèrent à dix heures du soir prier le bourreau de le leur remettre. Celui-ci, qui était déjà couché, leur répondit qu'il ne voulait pas se lever, et qu'ils pouvaient l'aller dépendre eux-mêmes. Pendant qu'ils s'y décidaient, le plus éveillé d'entre eux se détacha sans rien dire, courut devant, se mit en chemise et se cacha sous son manteau au pied de la potence en attendant les autres.
Quand ils furent arrivés, le plus hardi monta à l'échelle et se mit à couper la corde pour faire tomber le corps, mais aussitôt l'autre se montra et dit: « Qui êtes-vous? et pourquoi venez-vous enlever mon corps? » A ces mots et à la vue du fantôme blanc qui gardait la potence, ces jeunes gens prennent la fuite épouvantés. Celui qui était sur l'échelle saute à bas sans compter les échelons, pensant que l'esprit du pendu le tenait déjà. « Et ne furent, ces pauvres chirurgiens, de longtemps rassurés. »

Autres croyances :