Accueil > Les croyances commençant par P > La croyance en prodige

La croyance relative à Prodige


Un prodige est un événement surprenant dont on ignore la cause, et que l'on est tenté de regarder comme surnaturel. C'est la définition de Bergier.


Quelques faits prodigieux

Sous le consulat de Volumnius, on entendit parler un bœuf. Il tomba du ciel en forme de pluie, des morceaux de chair que les oiseaux dévorèrent en grande partie. Le reste fut quelques jours sur la terre sans rendre de mauvaise odeur.
Dans d'autres temps, on rapporta des événements aussi extraordinaires, qui ont néanmoins trouvé créance parmi les hommes: un enfant de 6 mois cria victoire dans un marché de bœufs.
Il plut des pierres à Picenne.
Dans les Gaules, un loup s'approcha d'une sentinelle, lui tira l'épée du fourreau et l'emporta.
Il parut en Sicile une sueur de sang sur deux boucliers. Et pendant la seconde guerre punique, un taureau dit en présence de Cneus Domitius: Rome, prends garde à toi!
Dans la ville de Galène, sous le consulat de Lépide, on entendit parler un coq d'Inde, qui ne s'appelait pas alors un coq d'Inde, car c'était une pintade.
De L'Ancre parle d'un sorcier qui, de son temps, sauta du haut d'une montagne sur un rocher éloigné de deux lieues. Quel saut...
Un homme ayant bu du lait, Schenkius dit qu'il vomit deux petits chiens blancs, aveugles.


L'histoire des femmes qui vomissaient des insectes et des grenouilles

Vers la fin du mois d'août 1682, on montrait à Charenton une fille qui vomissait des chenilles, des limaçons, des araignées et beaucoup d'autres insectes. Les docteurs de Paris étaient émerveillés. Le fait semblait constant. Ce n'était pas en secret, c'était devant des assemblées nombreuses que ces singuliers vomissements avaient lieu. Déjà on préparait, de toutes parts des dissertations pour expliquer ce phénomène, lorsque le lieutenant criminel entreprit de s'immiscer dans l'affaire. Il interrogea la maléficiée, lui fit peur du fouet et du carcan, et elle avoua que depuis sept ou huit mois elle s'était accoutumée à avaler des chenilles, des araignées et des insectes; qu'elle désirait depuis longtemps avaler des crapauds, mais qu'elle n'avait pu s'en procurer d'assez petits.
On a pu lire, au XVIIIe siècle, un fait identique rapporté dans les journaux. Une trois vomissait des grenouilles et des crapauds. Un médecin peu crédule, appelé pour vérifier le fait, pressa de questions la malade, et parvint à lui faire avouer qu'elle avait eu recours a cette jonglerie pour gagner un peu d'argent.

Autres croyances :