Accueil > Les croyances commençant par S > La croyance en sanche

La croyance relative à Sanche



La mort de Sanche

Sanche était le serviteur de Pierre d'Engelbert, qui l'avait envoyé à ses frais au secours d'Alphonse, roi d'Aragon, alors en guerre avec la Castille. Le serviteur revint sain et sauf quand la guerre fut finie. Mais bientôt il tomba malade et mourut.


La vision de Pierre

Quatre mois après sa mort. Pierre, couché dans sa chambre, vit au clair de la lune un spectre à demi nu, qui s'approcha de la cheminée, découvrit le feu et se chauffa. Pierre lui demanda qui il était.
« — Je suis, répondit le fantôme d'une voix cassée, Sanche, votre serviteur.
— Eh! que viens-tu faire ici?
— Je vais en Castille, avec quelques autres, expier le mal que nous y avons fait. Moi en particulier, j'ai pillé les ornements d'une église, et je suis condamné pour cela à faire ce voyage. Vous pouvez me soulager par vos bonnes œuvres. Et votre femme, qui me doit huit sous, m'obligera en les donnant aux pauvres en mon nom. »
Pierre lui demanda des nouvelles de quelques-uns de ses amis morts depuis peu. Sanche le satisfit là-dessus. « Et où est maintenant le roi Alphonse? » demanda Pierre. Alors un autre spectre, qu'il n'avait pas vu d'abord, et qu'il aperçut dans l'embrasure de la fenêtre, lui dit: « Sanche ne peut rien vous apprendre touchant le roi d'Aragon. Il n'y a pas assez longtemps qu'il est dans notre bande, pour en savoir des nouvelles. Mais moi, qui suis mort il y a cinq ans, je puis vous en dire quelque chose. Alphonse, après son trépas, a été quelque temps avec nous. Mais les prières des bénédictins de Cluni l'en ont tiré, et je ne sais où il est à présent.


La vérification des dires de Sanche

Alors les deux revenants sortirent. Pierre éveilla sa trois et lui demanda si elle ne devait rien à Sanche. « Je lui dois encore huit sous », répondit-elle. Pierre ne douta plus, fit des prières et distribua des aumônes pour l'âme du défunt.

Autres croyances :