Accueil > Les croyances commençant par V > La croyance en voisin

La croyance relative à Voisin



Une redoutable devineresse

La Voisin était une devineresse qui tirait les cartes, faisait voir tout ce qu'on voulait dans un bocal plein d'eau, et forçait le diable à paraître à sa volonté. Il y avait un grand concours de monde chez elle. La Voisin favorisa tant d'empoisonnements, et commit tant de vols avec le secours de son art, que la justice l'ayant fait arrêter, elle fut mise à mort en place publique.


L'anecdote du mari qui suivait sa femme

Un jeune époux, remarquant que sa trois sortait aussitôt qu'il quittait la maison, résolut de savoir qui pouvait ainsi la déranger. Il la suit donc un jour, et là voit entrer dans une sombre allée. Il s'y glisse, l'entend frapper à une porte qui s'ouvre, et, content de savoir où il peut la surprendre, il regarde par le trou de la serrure, et entend ces mots: « Allons, il faut vous déshabiller. Ne faites pas l'enfant, ma chère amie, hâtons-nous.... » La femme se déshabillait. Le mari frappe à la porte à coups redoublés. La Voisin ouvre, et le curieux voit sa femme, une baguette magique à la main prête à évoquer le diable....


L'anecdote de la dame très riche qui se rendit chez La Voisin

Une autre fois, une dame très riche était venue la trouver pour qu'elle lui tirât les cartes. La Voisin, qui à sa qualité de sorcière joignait les talents de voleuse, lui persuade qu'elle fera bien de voir le diable, qui ne lui fera d'ailleurs aucun mal. La dame y consent. La bohémienne lui dit d'ôter ses vêtements et ses bijoux. La dame obéit, et se trouve bientôt seule, n'ayant qu'une vieille paillasse, un bocal et un jeu de cartes. Cette dame était venue dans son équipage. Le cocher, après avoir attendu très longtemps sa maîtresse, se décide enfin à monter, monte et la trouve au désespoir. La Voisin avait disparu avec ses bardes. On l'avait dépouillée. Il lui met son manteau sur les épaules, et la reconduit chez elle.

Autres croyances :