Accueil > Les croyances commençant par B > La croyance en bernard

La croyance relative à Bernard



Le paysan Bernard accusé de sorcellerie

Cardan pense que la sorcellerie ne fut souvent qu'une espèce de maladie hypocondriaque, causée par la mauvaise nourriture des pauvres diables que l'on poursuivait comme sorciers. Il raconte que son père sauva un jour un paysan nommé Bernard, que l'on allait condamner à mort pour sorcellerie, en lui changeant sa façon ordinaire de vivre: il lui donna le matin quatre œufs frais, et autant le soir avec de la viande et du vin. Le bon homme perdit son humeur noire, n'eut plus de visions et évita le bûcher.


Bernard de Thuringe

Bernard de Thuringe est un ermite qui, vers le milieu du Xe siècle, annonçait la fin du monde. Il appuyait son sentiment sur un passage de l'Apocalypse, qui porte qu'après mille ans l'ancien serpent sera délié. Il prétendait que ce serpent était l'Antéchrist; que par conséquent l'année 690 étant révolue, la venue de l'Antéchrist était prochaine. Il disait que quand le jour de l'annonciation de la sainte Vierge se rencontrerai avec le Vendredi saint ce serait une preuve certaine de la fin du monde. Cette prédiction a eu vainement des occasions de se vérifier.


Bernard-le-Trévisan

Bernard-le-Trévisan est un alchimiste du XVe siècle, que quelques-uns croient avoir été sorcier, né à Padoue en 1406. Il a beaucoup travaillé sur le grand œuvre, et ses ouvrages inintelligibles sont recherchés des alchimistes. Ils roulent tous sur la pierre philosophale.

Autres croyances :